Y a-t-il un risque de surchauffe d'une véranda ?

Le fonctionnement d’une véranda reposant sur le principe de l’effet de serre, les risques de surchauffe sont assez élevés, rendant alors l’utilisation de la véranda malaisée. Afin d’éviter des surchauffes de la véranda, il est capital d’assurer une bonne isolation thermique de la véranda ainsi qu’une bonne ventilation de son air.

L’isolation thermique d’une véranda

Une bonne isolation thermique évite à votre véranda de chauffer de manière trop importante pendant les grandes chaleurs. Afin de garantir une telle isolation, il est recommandé d’utiliser les matériaux adéquats : pour l’ossature, le PVC, l’aluminium amélioré de ponts de rupture thermique, et le bois sont de bons isolants. Pour le vitrage on peut faire le choix du verre qui contrôle l’arrivée des rayons du soleil afin de limiter la température à l’intérieur de la véranda. Enfin, il est judicieux d’installer sur sa véranda des stores : ceux-ci peuvent être extérieurs, des volets roulants classiques, ou intérieurs, construits par les vérandalistes et qui bénéficient de propriétés isolantes très fortes.

En savoir plus sur l'isolation

La ventilation d’une véranda

Le second élément qui permet d’éviter des températures trop élevées dans votre véranda est la ventilation. Il est à prévoir l’installation d’un aérateur et d’un extracteur (les deux modules qui permettent respectivement l’entrée et l’évacuation de l’air) dont la capacité est adaptée à la véranda, c’est à dire qu’ils doivent pouvoir traiter un volume d’air avoisinant le triple du volume de votre véranda.

Comment assurer la ventilation d'une véranda ?