Quels avantages et inconvénients pour une véranda en fer forgé ?

Cher et ne jouissant pas de propriété très adéquate en matière de véranda, le fer forgé reste une alternative esthétique, dont le choix ne se fera pratiquement que sur cette seule caractéristique. Amis esthètes, vous êtes sur la bonne page !

La véranda en fer forgé : la plus chère des vérandas

Comme le bois, le fer forgé est un matériau très cher, qui nécessite pour son installation un expert du domaine. Les prix d’une véranda en fer forgé sont de l’ordre de 35 000 à 60 000 €, selon la taille : un investissement assez conséquent surtout pour les qualités que le fer forgé présente.

Comparer avec une véranda en bois

Le fer forgé : conducteur et oxydable

Car le fer forgé est un métal conducteur, c’est à dire qu’il n’isole pas et donc que la véranda pourra être trop chaude l’été et trop froide l’hiver, et oxydable ; il peut très vite être attaqué par la corrosion, surtout exposé dehors comme c’est le cas pour les vérandas. Il nécessite donc d’être traité de manière précautionneuse afin de ne pas subir de dommages qui remettrait en question sa solidité.

Comparer avec une véranda en PVC

La véranda en fer forgé : le charme au prix de tout

Le fer forgé a tout de même pour lui la solidité, comme le bois il est très résistant et peut être utilisé dans des structures en verre lourdes, la durabilité et évidemment un esthétisme particulier. On ne peut ainsi pour certaines demeures anciennes imaginer de véranda qui ne serait pas faîtes en fer forgé. Mais les risques et les désagréments sont là quand même...

Quel est le prix d'une véranda ?