Qu’est ce qu’un architecte ?

Lorsque vous réalisez d’importants travaux, vous devez faire appel à un architecte pour qu’il dessine vos plans et valide votre demande de permis de construire pour la mairie. Une personne devient architecte après une formation spéciale et tous les architectes n’ont pas le même rôle.

Parcours scolaire et académique

Pour devenir architecte, il faut faire une école d’architecture. Il y en a 22 à travers le territoire français :

  • 20 qui dépendent du ministère de la culture ;
  • L’INSA (Institut National des Sciences Appliquées) de Strasbourg qui est une école publique ;
  • L’ESA (Ecole Spéciale d’Architecture) qui est une école privée parisienne.

Pour intégrer une de ces écoles, avoir un Bac scientifique est un plus mais n’est pas rigoureusement obligatoire.

Les procédures pour entrer dans ces écoles se font en post-bac (sauf pour l’INSA qui requiert une année de classes préparatoires) et sont très sélectives puisque seuls 9% des candidats sont retenus. C’est la raison pour laquelle beaucoup de jeunes bacheliers commencent par une année de remise à niveau avant de postuler.

Les formations durent soit 3 ans pour obtenir une licence d’architecture (aussi appelée « diplôme d’études en architecture »), soit 5 ans pour obtenir un master en architecture (ou « diplôme d’Etat d’architecte »).
Les frais de scolarité pour les écoles publiques varient entre 300 et 400 € et pour l’ESA, ils sont de 8000 € pour la première année.

Certaines spécialités, comme l’architecture paysagiste, possèdent leurs propres écoles publiques de formation qu’il est possible d’intégrer avec un Bac+2.

Architectes

L’architecte a pour ambition de participer à toutes les actions qui relèvent de l’aménagement du territoire et en particulier de la construction de bâtiments.

Il peut être notamment chargé d’intervenir sur un projet à n’importe quel niveau :

  • Déterminer le terrain le plus adapté pour la construction ;
  • Concevoir le projet ;
  • Apporter son expertise pour la construction ;
  • Evaluer la valeur économique d’un monument ;
  • Calculer le coût financier d’un projet ;
  • Faire les démarches administratives (dépôt de permis de construire par exemple) ;
  • Réaliser et suivre les appels d’offres pour les travaux ;
  • Contrôler le bon déroulement du chantier ;
  • Vérifier la conformité avec le cahier des charges à la réception du projet.