Comment réguler la température dans une véranda?

Pour qu’une véranda soit vivable, il est fondamental de prévoir une bonne climatisation de la pièce. En effet, le principe de la véranda étant le même que celui d’une serre, sans climatisation votre véranda risque fort de devenir en été un vrai sauna… Par ailleurs, si la véranda est une pièce de vie que vous utiliserez en hiver il faudra également un système de chauffage.

Une bonne ventilation de la véranda passe par un aérateur et un extracteur

Pour que votre véranda soit agréable en été et qu’elle ne se transforme pas en fournaise, il est indispensable de prévoir une bonne ventilation, afin de changer d’air plusieurs fois dans la journée et de rafraîchir ainsi la véranda.

En premier lieu, il vous faut penser à disposer un aérateur qui permettra l’entrée d’air. Ceux-ci se placent en bas de la façade et sont à encastrer directement dans les châssis. Il existe deux types d’aérateurs : statiques, dont l’entrée d’air se règle manuellement, et dynamiques, qui sont alors pourvus d’un moteur. L’entrée d’air faîte par le bas, il vous faut également prévoir d’évacuer l’air usagé et chaud par le haut (puisque un gaz en chauffant s’élève). A cette fin, deux possibilités : vous munir d’un extracteur (le pendant de l’aérateur, à encastrer dans la toiture et fonctionnant avec une turbine) ou, de façon plus économique, prévoir une ouverture en tabatière ou une fenêtre de toiture.

Afin de choisir la bonne ventilation, plusieurs critères sont à considérés : le premier est le volume d’air à ventiler (c'est-à-dire le volume de votre véranda). Dans les endroits chauds, il est conseillé d’avoir une capacité de ventilation du triple de ce volume, afin de changer d’air plusieurs fois par jour. La capacité en m³/h d’air traité est indiquée sur les emballages des aérateurs/extracteurs. Un autre critère capital est la bonne étanchéité de vos appareils encastrés dans les façades et toiture de votre véranda. Assurez-vous que les modèles achetés correspondent bien au type de véranda que vous allez installer chez vous. Enfin, l’extracteur marchant avec une turbine, songez à vérifier le niveau sonore et à choisir au besoin un modèle plus silencieux.

Comment assurer la ventilation d'une véranda ?

Le chauffage dans une véranda, pièce de vie

Si vous comptez séjourner dans la véranda toute l’année, il est judicieux de prévoir un système de chauffage. La capacité en kilowatt à calculer dépend là encore du volume (à multiplier par 200) et d’autres éléments : l’exposition à la verrière (par exemple, une véranda à trois façades entraîne une plus grande perdition de chaleur qu’une véranda encastrée), l’orientation de votre véranda (orientée au Sud, le système de chauffage peut être allégé).

Une première solution est l’installation d’un radiateur supplémentaire en rallongeant votre installation.

D’autres systèmes plus écologiques sont pertinents pour chauffer une véranda : le chauffage par eau au niveau du sol (l’inertie de ce système permet de conserver une véranda chaude plus longtemps), une pompe à chaleur, ou même pour ceux qui souhaiteraient une véranda tempérée, un puits canadien. Son principe est de faire circuler l’air de votre véranda dans une conduite enfoncée dans le sol à deux mètres de profondeur.

Il est impératif de prévoir ces deux systèmes de chauffage et de climatisation avant la pose de votre véranda sans quoi on risque de devoir tout refaire.

Quel chauffage choisir pour une véranda ?