Quels avantages et inconvénients des sols en cuir?

Les sols en cuir sont des sols très peu développés, mais du coup, très à la mode. Ils ont en effet un cachet incroyable, et embellissent immédiatement une pièce. Mais il faut payer le prix de cette originalité, et c’est bien le principal inconvénient de ce genre nouveau de sol.

Les avantages d’un sol en cuir

L’avantage indéniable d’un sol en cuir est sa beauté. Vous ne vous lasserez pas d’admirer son teint patiné ou ciré, et de marcher sur une surface douce et moelleuse.

D’autre part, le cuir n’est pas difficile à entretenir une fois qu’il est bien traité préalablement. Il suffit de le frotter régulièrement avec une serpillère à l’eau, et il retrouvera sa brillance initiale.

Pour le traiter initialement, il faut appliquer un traitement antitache et hydrofuge, et ensuite vernir le tout. Sachez également que le sol en cuir doit être traité contre la lumière. En général, le traitement est déjà réalisé à l’achat.

Pour l’entretenir de manière plus exceptionnelle, il peut être intéressant de le vernir ou le cirer à nouveau.

Les inconvénients d’un sol en cuir

Malheureusement, un sol en cuir coûte cher, très cher. Comptez au moins de 300€ au m² pour revêtir votre habitation de ce sol luxueux ! De plus, peu d’artisans proposent actuellement des sols en cuir. Il faudra donc partir à la chasse au trésor…

Un autre problème est que le cuir n’est pas fait pour les salles très fréquentées. S’il est utilisé à trop grande fréquence, alors il va s’user très rapidement.

Enfin, si le matériau est original, il n’en est pas forcément de même pour la teinte. Prévoyez donc des coloris assez classiques dans les bruns-marrons-beiges. Une teinture est toujours possible mais enlève alors tout charme à la matière.