Comment isoler un mur par l'extérieur?

Les murs représentent 20 à 25% des déperditions de chaleur dans une habitation. Il est donc primordial de bien les isoler, afin de faire des économies de chauffage l’hiver et d’avoir une maison fraîche en été. Il est possible d’isoler une habitation par l’intérieur, mais c’est plus intéressant de le faire par l’extérieur pour beaucoup de raisons. Si vous rénover votre maison, l’isolation sera complexe et changera l’aspect de votre maison. Si vous construisez une maison, alors profitez-en pour anticiper des économies d’énergie plus tard en isolant aujourd’hui très efficacement.

Les avantages et les inconvénients d’une isolation des murs par l’extérieur. Isoler par l’extérieur est très intéressant car :

  • Cela ne nécessite pas de bouleversement à l’intérieur de la maison pendant les travaux ;
  • Et la surface habitable n’est pas réduite ;
  • C’est le meilleur moyen de réduire les ponts thermiques d’une habitation ;
  • Cela permet une rénovation de la façade.

Mais il ne faut pas oublier les inconvénients que cela peut présenter :

  • Comme cette isolation est très difficile à réaliser soi-même, vous devrez probablement faire appel à un professionnel ;
  • Le coût en sera conséquemment plus élevé ;
  • L’aspect extérieur de la maison changera.

Les différentes techniques de rénovation d’un mur par l’extérieur

Pour rénover un mur extérieur, un artisan peut utiliser trois méthodes différentes. Toutes ne se valent pas dans l’efficacité de l’isolation et l’aspect extérieur, mais surtout n’ont pas le même coût… Par définition, la technique initiale peut se faire soit à même le mur (doublage collé), soit par la création d’un espace entre le mur et l’isolant (par tasseaux) grâce à des poutres de bois vissées au mur.

  • L’isolation des murs peut se faire avec bardage, ou vêture Le bardage est une méthode assez complexe, qui consiste tout d’abord à fixer l’isolant sur le mur. Il peut être fixé à l’aide de mortier, mais aussi de chevilles. Ensuite, l’artisan va fixer sur cet isolant une charpente en bois, qui elle-même soutient le revêtement final de la façade. L’isolant et le bardage sont tous les deux reliés au mur porteur par des chevilles. Pour ce type d’isolation, il faut préférer les laines minérales non hydrophiles, le liège ou le polystyrène non expansé. Le revêtement final peut être de toute sorte, même de pierres naturelles (à condition de laisser un espace entre l’isolant et les pierres). Le coût moyen est de 150€ /m².

  • L’isolation des murs peut se faire sous enduit. L’isolation des murs sous enduit se fait en posant un panneau isolant contre les murs porteurs. Tout comme pour le bardage, ce panneau peut être collé avec du mortier, mais aussi chevillé au mur initial. L’isolation consiste ensuite à recouvrir ces mêmes panneaux d’un enduit mince, qui fait office de protection, avant que ne soit posé l’enduit que l’on souhaite en façade extérieure.

La matière qui convient est le polystyrène expansé ou la laine de roche. Le treillis intermédiaire est généralement composé de fibres de verre ou métal. Le coût moyen est de 100€ /m².

  • L’isolation des murs avec un enduit isolant.

Enfin, l’isolation des murs peut se faire beaucoup plus simplement, avec la pose d’un enduit isolant. Simplement, car il s’agit de recouvrir les murs porteurs d’un isolant liquide, posé à même la façade.

Mais cette isolation n’est pas très appréciée, car elle n’est pas très efficace. Elle ne suffit certainement pas pour les façades les plus exposées au nord et à l’ouest.

Cet enduit est isolant car il est composé de matériaux connus pour leurs propriétés isolantes, tels que le polystyrène, la paille, la terre ou le chanvre.

Cette solution est à retenir notamment dans le cadre d’une façade en pisé, car un mur en chanvre lui conserve son bel aspect et l’isole sans nuire à ses qualités naturelles de régulation de l’humidité.

L’isolation d’un mur en construction

Si vous êtes en train de construire une maison, il faut que vous pensiez à l’isoler convenablement par l’extérieur, afin de ne pas être surpris dans l’avenir par des perditions de chaleur importantes.

L’intérêt est que votre isolation sera contenue dans les murs même de la maison, et ne nécessitera pas d’ajout ultérieur, pendant des décennies.

Les matériaux utiles pour ce type d’isolation sont les briques monomur terre-cuite, ou les briques de béton cellulaire.

  • Les briques monomur en terre cuite présentent l’avantage d’être très respectueuses de l’environnement, car leur fonctionnement repose uniquement sur la création d’alvéoles au sein de la brique, afin de contenir de l’air.

  • Les briques de béton cellulaire sont composées d’un mélange de matériaux isolants qui, cumulés les uns avec les autres, créent une réaction chimique qui produit des alvéoles. L’air est donc là-aussi emprisonné et procure une très bonne isolation.