Comment isoler les combles ?

Les combles sont les parties de la maison situées juste sous le toit. On les appelle plus communément « grenier ». Mais lorsque l’on veut en faire des pièces habitables, ou tout simplement si l’on veut les isoler, il faut réussir le tour de force d’isoler la partie de la maison la plus dévoreuse d’énergie. En effet, le toit est l’endroit par lequel une habitation perd jusqu’à 30% de sa chaleur. Les professionnels peuvent donc vous proposer soit de combler les combles sans aménager l’intérieur, soit de combler en laissant un passage possible (type d’utilisation d’un grenier), soit en aménageant en pièce de vie les combles. Suivant l’option que vous choisirez, l’isolation ne sera pas la même.

Les avantages et les inconvénients de l’isolation des combles

#

L’isolation des combles est nécessaire

, car c’est une zone par laquelle une maison perd 30% de sa chaleur. Il faut donc la réaliser à plusieurs titres : * Non seulement vous protégez votre maison du froid, mais en plus vous profiterez de températures plus clémentes sous votre toit en été. * Vous isolez aussi votre habitation du son * Vous bénéficiez d’un crédit d’impôt de 15% sur ce genre de travaux (à vérifier suivant la législation en vigueur) * L’==="isolation des combles+++"(https://www.project-isolation.com) est chose facile, si vous ne décidez pas d’en faire une pièce habitable * L’isolation des combles ne nécessite pas forcément l’intervention d’un professionnel * Cette isolation mettra en valeur votre maison lors d’une future acquisition, car cela augmente son classement énergétique #

Mais l’isolation des combles ne va pas de soit

: * Il faut prendre en compte l’usage futur que vous comptez faire de votre grenier * Suivant la technique employée, il faut que vous pensiez au poids d’une telle isolation sur le toit et le sol * N’oubliez jamais de conserver une certaine ventilation de l’air intérieur de votre maison grâce au toit.

Isolation des combles par l’intérieur

. #

Isolation de combles non vivables

: Si votre but n’est pas d’isoler les combles pour en faire une pièce à vivre, alors l’isolation est relativement facile. * Vous pouvez tout simplement répandre un isolant sur le sol de votre grenier. Il doit être ajusté à toutes les aspérités du sol, et respecter les tuyauteries en place, mais sa pose est rapide, peu chère et très durable. On retrouve sous cette forme d’isolation la perlite expansée, ou l’argile expansée. Pour faciliter les passages ultérieurs dans le grenier, prévoyez tout de même de recouvrir l’isolant d’une chape rigide. Mais ces sortes d’isolants ne sont pas les plus efficaces qui soient, notamment concernant l’isolation phonique. * Ce type d’isolation peut se faire pour de petits volumes avec l’injection de flocons isolants sur toute la surface. Mais cette solution présente l’inconvénient de rendre vos combles inaccessibles. * Une isolation plus efficace mais plus fastidieuse à mettre en place consiste à installer des rouleaux ou des plaques d’isolant sous le toit lui-même. Ainsi, vous vous attaquez à la zone de risque directement. Les isolants recommandés pour ce type d’isolation sont la laine minérale, le verre cellulaire, ou la mousse de polyuréthane. La laine minérale présente l’avantage de pouvoir être posée en plusieurs couches très épaisses, ce qui lui confère de très bonnes propriétés d’isolation.Il faut alors agrafer l’isolant aux parois du toit. * Si votre isolant s’y prête, pensez à installer sur cette isolation un parement appelé « pare-vapeur », qui permet de réguler aussi l’humidité intérieure. Mais attention, ce « pare-vapeur » est inutile et même nocif pour les isolants équipés d’une feuille d’aluminium sur toutes les faces ou les isolants synthétiques.

Isolation de combles à aménager

Si vous souhaitez vivre dans les pièces après l’isolation, alors le but est de conserver le maximum de hauteur sous plafond. Il faut donc choisir un isolant qui prend peu de place, et qui isole très bien. * Isoler entre chevrons ? La question est donc de déterminer si vous pouvez isoler entre les chevrons qui supportent votre toit. Ce serait l’isolation optimale, car elle permettrait de combler tous les espaces, et donc d’éviter au maximum les ponts thermiques. Cependant, techniquement, cette isolation entre chevrons n’est possible que s’ils sont distants de 80 mm minimum. Cette isolation permet aussi de laisser les poutres apparentes, ce qui donne un très bel aspect au plafond. A partir du moment où il apparaît possible de réaliser une isolation entre chevrons, il faut alors choisir des isolants de différentes épaisseur suivant la surface à couvrir. Pour cela, la laine minérale ou le verre cellulaire ou la mousse de polyuréthane sont très intéressants, car ils sont malléables et présents dans le commerce sous plusieurs épaisseurs. * Isoler avec quel matériau ? L’isolation des combles est souvent réalisée avec de la laine de verre ou de roche. Pourquoi ? Parce que ce matériau présente l’avantage d’être assez flexible, et donc de coller à toutes les aspérités des solives. Alors que le verre cellulaire ou la mousse synthétiques sont moins adaptables. La pose d’un « pare-vapeur » tel que décrit ci-dessus ne doit pas être un obstacle à vos yeux, c’est un accessoire très facile à installer, et peu coûteux (2€ HT maximum).
Créé le