Comment isoler avec du verre cellulaire?

Le verre cellulaire est un isolant couramment utilisé, car il possède les principales qualités d’un bon isolant d’habitat. Il est incombustible et très isolant au niveau sonore et thermique. Mais il n’est efficace que s’il est très bien posé, et s’avère être très polluant lors de sa production. Il est composé de verre soufflé au carbone. Le verre cellulaire est surtout conseillé pour des zones plates, comme les toits et terrasses. Voici quelques conseils pour une bonne isolation au verre cellulaire.

Préparer une surface plane

Pour que le verre cellulaire soit vraiment efficace, il faut, comme pour beaucoup d’isolants, que la surface sur laquelle il est posé soit vraiment plane. Sinon, l’adhérence et donc l’isolation se font moins bien.

Pour ce faire, il faut donc avant tout enduire la paroi de peinture, tout simplement. Cela permet de boucher les aspérités.

Poser les plaques suivant leur forme

Il faut ensuite poser les plaques de verre cellulaire. Faites bien attention à ne pas marcher dessus lors de la pose, car il marque tant qu’il n’est pas enduit.

Suivant leur forme : le verre cellulaire est proposé par de nombreux fabricants avec une forme adaptée. Vous trouverez donc des protections pour les canalisations, les coudes de tuyaux, etc. Il est donc aisé de l’installer sur toute la surface à isoler, même lorsque celle-ci est complexe.

Vous pouvez vous faire livrer des plaques de diverses formes, de diverses épaisseurs. Vous pouvez même vous faire livrer des plaques en pente. Préférez tout de même une épaisseur importante, afin d’augmenter les chances d’isolation totale.

Les souder au bitume chaud

Le verre cellulaire est un isolant qui se suffit à lui-même. Pas besoin de rajouter de pare-vapeur. En revanche, son étanchéité à l’air doit être assurée par un bain de bitume chaud. Cela implique donc que vous fassiez appel à un professionnel, ou que vous sortiez votre fondoir à bitume !

Les plaques peuvent aussi se souder à la colle, mais uniquement pour de petites surfaces, afin de ne pas abîmer l’étanchéité du tout.