Quels sont les avantages et inconvénients d’un insert de cheminée ?

Vous souhaitez conserver le bâti de votre cheminée tout en renforçant son rendement énergétique afin d’en faire une véritable source de chaleur, efficace et saine ? La technologie de l’insert – bloc de fonte directement encastré dans votre cheminée à foyer ouvert et accompagné de la pose d’une vitre en vitro-céramique ou d’une porte – répondra parfaitement à votre demande. Avant de vous orienter vers ce choix, vous souhaitez connaître les avantages et inconvénients de ce dispositif ? Voici quelques informations qui répondront à vos questions.

Avantages : un appareil de chauffage performant pour très peu de travaux

Augmenter le rendement et l’autonomie de la cheminée

La pose d’un insert de cheminée répond à un objectif principal : renforcer le rendement énergétique de votre cheminée à foyer ouvert, aux qualités esthétiques indéniables mais source de déperdition de chaleur considérable : l’énergie produite est presque entièrement perdue (90% de la chaleur s’échappe par le conduit d’évacuation) y compris après ajout d’un récupérateur de chaleur (perte réduite à 60%).

L’insert de cheminée vous apporte une puissance énergétique de 10 à 20 kW – pouvant être renforcée par l’ajout d’un système de post-combustion – qui vous permet de chauffer un ensemble de pièces voire une petite maison. La pose d’un insert vous permet en effet de récupérer 70% de la chaleur produite par la combustion, multipliant ainsi par cinq son rendement. A cela s’ajoute une autonomie renforcée, multipliée par cinq (10 à 12h), ce qui réduit d’autant votre consommation de bois ou autres combustibles.

Réduire la facture de chauffage, et améliorer la sécurité de la cheminée

  • Outre cette propriété principale de transformer votre cheminée en appareil de chauffage à part entière, vous permettant de réduire votre facture d’électricité tout en apportant une source de chaleur saine à votre foyer, l’insert de cheminée présente de nombreux autres avantages :
  • La pose d’un insert modifie peu votre espace de vie, conservant le bâti de votre cheminée, et ne nécessitant pas de travaux de rénovation particuliers.
  • La sécurité de votre cheminée est considérablement renforcée – favorisant un usage plus serein – les risques liés aux projections de scories et aux éboulements de bois et de braises étant éliminés grâce à la porte ou à la vitre qui ferme désormais le foyer.
  • Les efforts d’entretien de la pièce sont réduits, les cendres, scories et braises étant – comme indiqué ci-dessus – retenues dans le foyer par la porte ou vitre qui en assure la fermeture.

Un investissement limité à l’achat

Du point de vue financier enfin, outre la réduction de votre facture d’électricité et de votre consommation de bois, ne nécessite pas un investissement démesuré – entre 500 € et 3 000 € selon le modèle choisi – tandis que vous pouvez bénéficier d’un crédit impôt sur l’achat de l’insert (n’incluant pas la pose) pouvant atteindre jusqu’à 34% de la valeur de l’insert TTC. La pose par un professionnel coûte entre 500 € et 1 500 €.

Ses seuls inconvénients sont d’ordre esthétique

Moins de charme qu’une cheminée traditionnelle

Si la pose de l’insert permet de renforcer le rendement énergétique et la sécurité de votre cheminée, le charme du foyer ouvert est relativement perdu : le crépitement des bûches qui vient rythmer l’atmosphère de la pièce et l’odeur traditionnelle du feu de bois sont contenus par la vitre ou porte qui ferme le foyer. Devenu un outil de chauffage à part entière, la cheminée perd un peu de sa convivialité.

Quelques précautions à prendre

De plus, la chaleur dégagée par l’insert étant accrue, des précautions supplémentaires doivent être prises, notamment au regard de l’augmentation de la température des gaz de combustion. Ce risque est toutefois considérablement réduit par le gainage du conduit d’évacuation (obligatoire) par le biais par exemple d’un tube métallique plus résistant.

Un déménagement difficile

Enfin, par rapport à d’autres dispositifs à foyer fermé tel que le poêle, l’insert est un dispositif relativement peu flexible. Sur le plan esthétique, le bâti est conservé ; les possibilités de transformation de l’espace de vie sont limitées. Sur le plan financier, en cas de déménagement, l’investissement devra être renouvelé contrairement au poêle qui peut vous accompagner dans vos déplacements.