Calfeutrer une fenêtre avec des joints d’étanchéité

Qu’est ce qu’un joint d’étanchéité :

l’utilité d’un joint d’étanchéité :

Un joint d’étanchéité, également appelé joint de calfeutrage, permet de boucher les espacements qu’il peut y avoir entre un cadre mobile et un cadre immobile, par exemple entre la base en bois d’une fenêtre et le carreau. Ce joint permet donc d’éviter toute entrée d’air à des endroits non désirés. Grâce à ce fameux joint vous ferrez des économies d’énergie et vous éviterez l’entrée dans votre habitat d’êtres indésirables : mouches, coccinelles…

les différents types de joints d’étanchéité disponibles sur le marché :

Il existe des joints en mousse, des joints métalliques à clouer directement sur la zone sensible. Tous ces produits sont d’utilisation simple et peuvent être obtenus dans n’importe quelle droguerie à un prix raisonnable.

Comment procéder à la pose d’un joint d’étanchéité sur une zone sensible :

Trois courtes étapes sont nécessaires à la pose de ce type de joint. Que le joint soit en mousse ou en métal les étapes sont identiques.

Le nettoyage de la zone sensible

Avant toute pose d’un joint d’étanchéité, il faut s’occuper du nettoyage de la base, que celle-ci soit en métal ou en bois par exemple. Cela signifie qu’aucune trace de poussière ne doit être présente sur la zone sensible au risque de rendre le joint inutile.

Attention : si la zone sensible est en bois peint et que la peinture est usée, il faudra entièrement décaper la zone sensible jusqu’au bois et repeindre ce même bois.

le découpage du joint

Le joint vendu en droguerie ou dans un grand magasin ne sera pas automatiquement de la même longueur que la surface à calfeutrer. Dès lors, il vous faudra utiliser une règle pour trouver la longueur adéquate.

Attention : le plus simple étant de découper un morceau de joint un peu plus grand que la surface à calfeutrer. Cela vous évitera des tracasseries.

le film de protection et les dernières vérifications :

Vous devez désormais retirer le film de protection du joint que vous avez préalablement découpé. Vous pouvez désormais mettre le joint en place en poussant tout doucement le joint avec vos doigts. Vérifier bien que l’adhérence est parfaite.

Attention : si vous utilisez des joints en métal à clouer directement sur la zone sensible, la dernière étape est la même sauf que vous devrez bien entendu clouer votre joint au lieu de le pousser avec vos doigts.

Created on