Comment savoir si mon installation électrique est dangereuse?

Une installation non conforme peut entraîner deux types de risques qu’il touche au bien (destruction du matériel par surchauffe ou même incendie) ou à la personne (décharge voire électrocution).

Connaître la date de mise en service est une bonne façon d’estimer la vétusté de son installation électrique.

Mon installation est antérieure à 1974

Une installation qui aurait plus de 30 ans sans avoir connu de rénovation, est obsolète : le matériel est vétuste et n’est plus adapté à une utilisation contemporaine. Il y a une forte probabilité que l’installation soit dangereuse et c’est vraiment le moment de faire des travaux de rénovation. En sus, le contrôle des installations avant leur mise sous tension n’est obligatoire et réglementé que depuis 1974. Cela signifie qu’il n’y a aucune certitude quant à la qualité de votre installation si celle-ci a été mise en service avant 1974.

Mon installation a été mise en service entre 1974 et 1991

Si votre installation a été mise en service entre 1974 et 1991 et que vous doutez de son état vous pouvez faire faire un état des lieux par un professionnel. Il identifiera les manquements en matière de sécurité électrique et priorisera les travaux à effectuer en fonction de la gravité des problèmes observés.

Pour trouver un professionnel de confiance, vous pouvez consulter les annuaires de professionnels recommandés et labélisés : QUALIFELEC, FEDELEC, FFIE, ou UNA3E-CAPEB.

Mon installation est postérieure à 1991

A contrario, les installations conçues après 1991 ont toutes les chances d’être sûres, grâce aux contrôles obligatoires et aux règles normatives applicables. Je pense notamment au passage de l’inspecteur membre du CONSUEL (Comité national pour la sécurité des usagers de l’électricité) qui contrôle le respect des normes en matière de sécurité électrique (en particulier les normes NF C 14-100 et NF C 15-100) après la mise en place d’une installation électrique dans une construction récente.