A quel crédit souscrire pour les travaux d'extension?

L'arrivée d'un bébé, l'envie d'un plus grand espace à vivre, un projet de télétravail, etc. autant de raisons qui nécessitent l'extension de l'habitat. Mais réaliser de tels travaux requiert un budget relativement important. Heureusement, il existe plusieurs choix de financements et de crédits permettant de couvrir l'ensemble ou une partie du projet. Afin de choisir le financement idéal, voici une sélection des crédits pouvant couvrir les travaux d'extension de sa maison.

Le prêt personnel: passer par un comparateur de prix pour bénéficier de la meilleure offre

Pour les foyers qui envisagent de réaliser de petits travaux d'extension ou de rénovation dans leur habitat, le prêt personnel compte parmi les solutions de financement à privilégier. Pour ce faire, il suffit de déposer une demande auprès de la banque pour obtenir le montant permettant de couvrir l'ensemble ou une partie du projet.

Ce type de crédit a pour avantage de financer toutes sortes de travaux, rénovation, relooking, amélioration de l'isolation ou agrandissement de la maison. Cependant, il faut savoir qu'il ne pourra être accordé que dans la limite de 75 000 euros et pour une période n'excédant pas les 10 ans. En choisissant de passer par un comparateur de crédit travaux de rénovation, l'emprunteur pourra trouver les offres les plus avantageuses proposées par les différentes sociétés bancaires.

Le prêt immobilier : une solution permettant de financer les gros travaux d'extension

Le prêt immobilier est l'une des solutions de financement les plus prisées des foyers pour financer les travaux d'un coût supérieur à 75 000 euros. Contrairement aux idées reçues, cette sorte d'emprunt n'est pas uniquement réservée à l'acquisition d'un bien. En effet, il peut être utilisé pour couvrir tout projet qui touche de près ou de loin à une habitation. Souvent adossé à un prêt immobilier pour l'achat d'un bien, le crédit immobilier pour réaliser des travaux d'extension ou de rénovation peut également être souscrit seul.

La période de remboursement de ce type de crédit peut s'étaler de 10 à 30 ans suivant le montant emprunté. Néanmoins, il est à noter que le déblocage des fonds d'un emprunt immobilier pour la réaliser de travaux requiert de passer par un professionnel. Ce crédit a pour principal avantage de proposer un taux d'intérêt particulièrement bas. Son inconvénient est que son obtention peut être assez contraignante, notamment la nécessité de souscrire à une assurance invalidité-décès, d'avoir une caution hypothécaire, etc.

Recourir aux aides financières proposées par les organismes officiels

Pour les propriétaires qui ne souhaitent pas passer par les banques pour obtenir les fonds nécessaires au financement de leurs travaux d'extension ou de rénovation de maison, ils peuvent souscrire aux aides financières proposées par les organismes officiels ou l’État. Parmi les organismes officiels proposant ces types de financement il y a l'ANAH ou l’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat.

Cette subvention concerne principalement les travaux d'amélioration énergétique, mais également les travaux d'extension dans la limite d'une surface de 14 m² habitable. Les aides de l'ANAH sont ouvertes aux logements de plus de 15 ans, et servant de maison principale, qu’il s’agisse d’un propriétaire ou de locataires. Les subventions s'appliquent uniquement aux travaux dépassant 1 500 euros. Le financement peut s'élever à 30 voire 50 % du montant des travaux et sont plafonnés à 20 000 euros.