Quels avantages et inconvénients pour une chaudière bois-gaz?

La chaudière bois-gaz repose sur le principe d’une alternance dans l’utilisation des deux énergies. Lorsque le bois n’est pas dans le foyer principal, alors la chaudière passe en mode gaz, et l’alimentation en chaleur continue. Ce fonctionnement binaire permet d’optimiser le rendement, mais présente quelques inconvénients dont il faut tenir compte.

Les avantages d’une chaudière bois-gaz

Une chaudière bois-gaz permet de passer d’un système d’alimentation à l’autre en cas d’absence des utilisateurs ou en cas de panne.

Il permet aussi d’améliorer le rendement de la chaudière dans son ensemble, car les alternances des deux énergies procure une puissance optimale à la chaudière.

L’avantage du gaz naturel, contrairement au fioul, c’est qu’il est raccordé à un réseau de distribution fiable. Votre chaudière est donc certaine d’être toujours alimentée en combustible, et de fonctionner sans interruption.

Les inconvénients d’une chaudière bois-gaz

Mais la chaudière bois-gaz retire tous les avantages d’une chaudière à bois : elle n’est alors plus du tout aussi respectueuse de l’environnement que si elle est 100%.

D’autre part, ce n’est pas parce que la chaudière est mixte qu’elle est moins chère. Bien au contraire, puisque la gamme de prix s’étend, presque autant que comme les chaudières à bois, de 3 000 à 12 000€.

Enfin, il faut garder à l’esprit que l’inconvénient majeur de ces chaudières réside précisément dans son double fonctionnement. Il est probable que des utilisateurs paresseux passent au mode gaz rapidement, afin de ne pas avoir à remplir la chaudière !