Quels avantages et inconvénients pour une chaudière bois-fioul?

La chaudière bois-fioul permet de cumuler les deux modes de chauffage : par combustion du bois ou du fioul. Elle permet de basculer de l’un à l’autre suivant que les habitants sont là pour remplir le foyer avec du bois ou pas. En cas d’absence, la chaudière se met alors automatiquement en mode fuel.

Les avantages d’une chaudière bois-fioul

Ce système mixte reposant sur les deux combustibles permet une grande souplesse dans l’utilisation : en effet, le chauffage au bois, écolo et intensif, est maintenu tant que la recharge de bois est mise dans le foyer. Et dès que plus personne n’est là pour s’en charger, le fioul prend automatiquement –ou sur commande– le relais. Ce dualisme peut ainsi être particulièrement bienvenu en cas de panne de l’une des chaudières !

Ce système permet aussi d’obtenir en permanence un rendement très important, de l’ordre des 90%, ce qui implique des économies d’énergie substantielles.

Les inconvénients d’une chaudière bois-fioul.

Mais les chaudières bois-fioul ne respectent pas les critères écologiques les plus élémentaires. Cela signifie que le bilan de la chaudière est dégradé par l’utilisation de fuel.

D’autre part, le risque avec ce genre de chaudière est d’abandonner assez vite soit un mode d’alimentation, soit l’autre. Alors, l’investissement initial semble un gros gâchis. Il vaut peut être mieux considérer longuement l’utilisation que l’on veut avoir de sa chaudière avant de l’installer.

Surtout, le coût initial est assez conséquent, puisque les prix sont les mêmes que pour les chaudières à bois standard : entre 5 000 et 16 000€…

Mais surtout, le prix du fioul lui-même est assez déstabilisant, car il peut fluctuer fortement de manière imprévue. Il faut donc tenir compte de cet aléa de coût d’approvisionnement. Et de la nécessité de l’acheminer sur place.