Faut-il choisir une chaudière bois d'occasion ?

Lorsque l’on fait une analyse des produits proposés sur le marché des chaudières, les prix peuvent paraître dissuasifs. Et la tentation grande de choisir une chaudière à bois d’occasion. Mais même si cette solution est justifiée par un premier réflexe économe, elle n’est pas pertinente à long terme. Car les nouvelles chaudières disponibles sur le marché vont vous faire réaliser des économies considérables sur le long terme !

Un investissement initial moins cher…

Lorsque l’on sait que les chaudières sur le marché peuvent atteindre les vingt mille euros, le premier réflexe est de vouloir acheter une chaudière d’occasion. Car même si l’on choisit un modèle peu cher, il est fort à parier que l’installation et l’entretien seront dispendieux. Toutes ces réflexions sont justes.

…mais à l’usage, la chaudière bois neuve sera plus économique !

Le problème de ce raisonnement là, c’est que souvent la chaudière d’occasion va être beaucoup moins productive qu’une neuve (les rendements des vielles chaudières sont beaucoup moins bons que ceux des nouvelles). Elle va nécessiter beaucoup plus de bois pour obtenir une température décente. Vous allez acheter plus de bois, pour moins de chaleur.

D’autre part, acheter une chaudière à bois d’occasion présente des risques : peut être que son ancien propriétaire s’en débarrasse pour vice caché ? Peut-être que lors de l’extraction puis du transport, elle a subit des dommages irréversibles ? Vous ne pourrez qu’en subir les conséquences après coup…

Une chaudière bois d’occasion ne permet pas de bénéficier de deux avantages majeurs des chaudières neuves.

Si vous faites appel à un artisan uniquement pour installer votre chaudière, il est possible qu’il ne puisse en assurer le suivi, car il ne la connaît pas bien ou il ne veut pas porter la responsabilité d’un matériel potentiellement défaillant. Vous perdez donc tout l’attrait d’un artisan qui assure un réel suivi de votre chaudière, que ce soit pour le ramonage ou les vérifications obligatoires tous les quatre ans.

Enfin, si vous achetez une chaudière d’occasion, vous ne pouvez bénéficier à aucun titre des réductions d’impôts a priori, car elle risque d’être trop ancienne pour être éligible, et la facture n’est pas forcément présentable en tant que telle aux impôts.