Combien de temps faut-il laisser sécher le bois avant de l'introduire dans une chaudière bois?

Cette question peut paraître subsidiaire, mais en réalité elle est très importante. Le bois ne sera productif et ménagera votre chaudière uniquement s’il a convenablement séché. Sinon, il brûlera de manière bien moins efficace, il encrassera votre chaudière et libèrera des substances toxiques en plus grande quantité. Il faut donc bien prévoir le temps de séchage règlementaire avant d’utiliser vos bûches.

Si vous achetez des granulés, des plaquettes ou des bûches recomposées, vous n’aurez pas le même problème puisqu’ils auront déjà été séchés avant l’achat. Mais veillez tout de même à ne pas les laisser stockés dans une pièce humide.

Obtenir un bois le plus sec possible avant le temps de séchage

Avant même de disposer vos bûches en rangs bien sages dans le jardin, il faut tenir compte de quelques paramètres lors de la coupe.

Ainsi, vous saurez qu’il faut couper les arbres lorsqu’ils n’ont plus de feuilles. Ainsi, cela prouve que la sève s’est retirée des branches. Le temps de séchage n’en sera que plus court.

D’autre part, prenez la peine de couper vos bûches par le centre. Sinon, l’écorce de l’arbre va empêcher la sève de s’évacuer.

Un temps de séchage variable suivant la localisation

Si vous placez vos bûches sous un abri, le temps de séchage sera de plus de 20 mois, voire 25 mois.

Cependant, si vous les placez à l’air libre, la nature en fera son affaire et vous permettra de récupérer vos bûches plus rapidement : 15 mois après en moyenne.

Mais prenez bien garde à ne pas stocker vos bûches dans des endroits étanches ou sous des bâches en nylon.

Les caractéristiques d’un bois sec

Pour être certain que votre bois soit sec, prenez-le en main et observez ses caractéristiques :

  • il ne doit pas présenter de champignons ou autres moisissures

  • il doit être clair, et les stries en son centre doivent être visibles

  • il doit être plus léger qu’à l’origine, et raisonner lorsqu’on l’entrechoque.