Qu’est ce qu’un architecte en chef des monuments historiques ?

Parmi les différentes spécialisations pour architectes, il existe celle qui s’appelle architecte en chef des monuments historiques (ACMH).

Définition de l'architecte en chef des MH

L’architecte en chef des monuments historiques est un architecte dont les principales fonctions sont la restauration de monuments à valeur historique et la mise en valeur des sites classés pour leur valeur historique, esthétique…

Ils sont recrutés pas un concours d’Etat et avaient jusqu’en 2007 un double statut de fonctionnaire et de profession libérale. Depuis le décret 1405 du 18 septembre 2007, ils ne peuvent plus exercer à titre privé.

Missions

Les missions des architectes des monuments historiques, outre la restauration des monuments historiques et la mise en valeur du patrimoine architectural français, ont évolué vers des prestations de conseil et d’assistance auprès du ministère de la culture.

En ce qui concerne la rénovation de monuments historiques, les architecte des monuments historiques sont chargés de la conduite opérationnelle des projets. Ils établissent donc les études préalables aux travaux, ils font des appels d’offres auprès des entreprises compétentes et ils suivent l’avancée des travaux.

Les étapes de réflexion diffèrent d’un architecte « classique » car le rôle de l’architecte des monuments historiques est de redonner de la splendeur aux chefs d’œuvres architecturaux du passé.

Le domaine d’intervention des architectes des monuments historiques ne cesse de s’agrandir du fait que des édifices de plus en plus récents sont placés sous leur responsabilité. Donc, si des monuments plus récents sont intégrés à leur domaine d’expertise, ils doivent adapter leur méthode de travail à de nouveaux matériaux.

En 2011, on pouvait compter en France 44 architectes en chef des monuments historiques. Ce nombre est amené à augmenter dans le cadre des politiques européennes d’harmonisation de la profession.