Quel sont les différentes étapes d'un ravalement?


Trouvez un bricoleur pour vos travaux !
SuperMano, partenaire de Travaux.info, met en relation des particuliers avec les meilleurs bricoleurs pour de petits travaux.
C'est parti !

Un chantier de ravalement est un véritable chantier, et non pas une petite formalité. Il faut donc bien savoir comment se déroule la mise en œuvre du chantier, et planifier toutes les étapes nécessaires.

Mettre en concurrence les différentes entreprises

Avant de commencer à mettre en route le chantier, choisissez d’abord les entreprises auxquelles vous ferez appel. Le choix des intervenants sera déterminant pour la réussite de votre chantier et la qualité dans le temps de la réalisation.
Choisissez des artisans si possible recommandés, assurés par une garantie décennale, spécialisés dans la sorte de ravalement que vous voulez effectuer, et qui prend le plus en main les démarches administratives.

Comment choisir sa société de ravalement ?

Faire un diagnostic de l’état de votre façade et du ravalement nécessaire

Comme les façades sont toutes différentes, de par leur composition et leur histoire, il faut bien s’assurer de leur nature avant de commencer les travaux. Il est donc nécessaire de vérifier la matière concernée, l’état du mur sous-jacent, l’état des canalisations extérieures, des joints, des fissures potentielles, etc.

Il est parfois nécessaire, pour ce genre de diagnostics, d’utiliser des méthodes poussées comme l’utilisation d’une sonde ou de testeurs d’humidité. Il faut donc faire appel à des professionnels.

Quel est le prix d'un ravalement ?

Constituer un dossier administratif et prévoir les financements

L’étape la plus laborieuse mais indispensable est l’élaboration du dossier. Vous devez déposer une « Déclaration préalable » auprès de votre mairie. Cette déclaration est assez fournie : il faut remplir deux formulaires concernant les travaux envisagés, situer l’immeuble sur un plan local, mais aussi prendre des photos, détailler la technique de ravalement utilisée, les modifications potentielles, etc.
Si votre ravalement nécessite l’installation d’un échafaudage qui empiète sur la voie publique, alors il faut obtenir une autorisation de la part de la mairie, qui sera assortie d’une taxe.
Ces deux formalités prennent environ un mois et demi (formulation de la réponse ou non, puis délai de mise en œuvre).
Une fois cette étape réalisée, il faut ensuite prévoir les financements. Si vous êtes en copropriété, vérifiez bien que tous les propriétaires sont informés de l’opération et de son prix. N’hésitez pas à faire le tour des organismes nationaux ou régionaux qui vous allouent des aides à la réalisation des ravalements (associations ANHA ou Pact’Arim, collectivités locales, mairie, etc.).

En savoir plus sur cette étape

Surveiller le chantier par l’intermédiaire d’un maître d’œuvre

Une fois ces étapes passées, le chantier peut être lancé. Cependant, il faut que les délais et les techniques proposés soient respectés. Il faut aussi que le site soit surveillé et que les artisans soient coordonnés. Pour ce faire, il peut être utile de faire appel à un maître d’ouvrage ou de se constituer soi-même maître d’ouvrage. Ainsi, l’ensemble des travaux garde une certaine cohérence.

Le ravalement est-il obligatoire ?

Faire la réception des travaux

Pour que le chantier soit considéré comme achevé et que vous payez les artisans, il faut que vous signiez en leur présence une déclaration de réception des travaux. Cela signifie que vous les acceptez car ils ne présentent aucun défaut à vos yeux. Si vous estimez qu’il faut apporter des modifications aux travaux réalisés, alors ne signez pas cette déclaration mais émettez des réserves, limitées dans le temps et précises. Une fois que les artisans ont exécuté les modifications nécessaires à la levée des réserves, alors vous pouvez signer la réception des travaux.

En savoir plus sur la réception des travaux