Quels avantages et inconvénients pour un sol en pierre blanche calcaire?


Trouvez un bricoleur pour vos travaux !
SuperMano, partenaire de Travaux.info, met en relation des particuliers avec les meilleurs bricoleurs pour de petits travaux.
C'est parti !

Un sol en pierre blanche est très agréable : conducteur de chaleur, il ne présente pas les inconvénients des matériaux froids au toucher. Il se décline en plusieurs teintes suivant la composition de la pierre calcaire. Le fait qu’il soit très demandé et présent dans beaucoup de demeures ne doit pas dissimuler ses quelques inconvénients.

Les avantages d’un sol en pierre blanche

  • Un sol en pierre blanche présente un premier avantage non négligeable : il peut être décliné sous –presque- toutes les couleurs, et toutes les formes (dalles, carrelage, etc.).
  • D’autre part, les sols en pierre blanche sont plus chauds et à l’œil (teintes ocres, crème, rosées), et au toucher. En effet, ce matériau est plus conducteur, et donne moins une impression de froid au toucher que d’autres pierres.
  • Enfin, un sol en pierre blanche est un des sols les moins chers que vous pourrez installer chez vous. En effet, le prix au m² est compris entre 50 et 100€ environ.

Les inconvénients d’un sol en pierre blanche

  • Le sol en pierre blanche est plutôt sensible à l’humidité et aux tâches. Il faut donc traiter la matière dès la pose.
  • De plus, la pierre étant poreuse, elle s’abîme plus rapidement que d’autres : il est donc déconseillé de l’installer dans un passage.
  • Le sol en pierre blanche est très lourd : il est donc très rare de pouvoir l’installer à l’étage. Il faut donc que le terrain soit bien préparé auparavant, et que ce soit un artisan qui procède à la pose.

Quelle différence entre pierre naturelle et pierre reconstituée?

La pierre naturelle et la pierre composée ont beaucoup de similitudes. Et il n’y a rien d’étonnant à cela, puisque la pierre reconstituée est composée principalement de pierre naturelle ! Tout, pourtant, les sépare : l’aspect, la pose, le prix.

Un aspect proche mais sensiblement différent

Beaucoup de fabricants ou d’artisans vous diront que la pierre reconstituée est très semblable, en apparence, à la pierre naturelle. Mais honnêtement, c’est assez faux. Comme pour tous les matériaux naturels, il y a un certain cachet et une élégance qui ne se retrouve que dans les matériaux bruts.
La pierre reconstituée est composée de morceaux de pierre naturelle liés au béton. Il y a donc un aspect composite visible.
Comme les pierres sont composées des mêmes matériaux, souvent les traitements sont les mêmes : traitement avant ou pendant la pose, et nettoyage quotidien au savon et à l’eau

Des différences pour la pose.

Comme la pierre reconstituée est faite en usine, en général les fabricants adoptent des tailles standard. La pierre est donc constituée en petits carrelages le plus souvent, et assez fins. Il est donc assez aisé de poser ces carrelages.
Alors que la pierre naturelle est taillée selon la veine dont elle est issue, elle est donc beaucoup plus dense et de forme moins maîtrisée. Ce qui rend son utilisation très délicate au moment de la pose, d’autant plus qu’elle peut parfois être ébréchée ou abîmée – alors que la pierre reconstituée est très résistante aux chocs.

Des différences de prix

La pierre reconstituée est, on s’en doutera, bien moins chère. En effet, vous trouverez des dalles à 50€ maximum quand le prix de la pierre naturelle peut être beaucoup plus variable, à la hausse.
Rajoutez à ces considérations de prix les surcoûts liés à la pose, et vous réaliserez rapidement la différence qu’il existe entre ces deux matériaux.