Comment poser un parquet mosaïque?


Trouvez un bricoleur pour vos travaux !
SuperMano, partenaire de Travaux.info, met en relation des particuliers avec les meilleurs bricoleurs pour de petits travaux.
C'est parti !

Un parquet mosaïque est un parquet qui, s’assemblant en petites plaques, peut être installé par une âme bricoleuse. Il ne nécessite pas de matériel ni de préparation spécifique, mais sa pose est méticuleuse et laborieuse.

Qu'est-ce qu'un parquet mosaïque?

Un parquet mosaïque est un parquet composé de plaques, elles-mêmes composées de motifs faits de petites lames de bois. Les plaques se vendent communément sous forme de carrés de 32.5cm.

L’avantage du parquet mosaïque, c’est qu’il peut être installé sur tout type de sol préexistant. A condition toutefois qu’il soit isolé au moyen d’une matière isolante (feutre, papier) par rapport au support lui-même.

L’inconvénient du parquet mosaïque, c’est que c’est du bois. Et qu’en tant que tel, il est aussi fragile aux tâches et aussi sensible à l’eau que tout parquet. Il peut donc aussi se détendre ou se contracter avec le temps, entraînant des modifications parfois visibles et irrémédiables du sol.

Processus de pose du parquet mosaïque

Pour poser le parquet, assurez-vous au préalable d’avoir bien nettoyé et asséché votre sol.

Assurez-vous aussi avant la pose d’avoir bien neutralisé les grincements de votre parquet. Une fois le parquet mosaïque posé, il sera impossible d’y remédier !

Pour poser les dalles, il faut bien qu’elles soient réparties dans la pièce. Il ne faut pas qu’un côté de la pièce soit bordé par des dalles ridiculement étroites, car alors elles seront moins efficacement collées, et ce n’est pas esthétique.

Pour ce faire, il faut donc tracer des droites qui partent du milieu de chaque mur opposé. Ainsi, le centre de la pièce est déterminé, à l’intersection de ces deux droites.

Partez de ce centre pour poser les dalles en suivant les lignes ainsi tracées. Enduisez une surface de l’équivalent de deux ou trois dalles avant de les poser. Suivez les instructions de la colle que vous utilisez quant à la manière dont elle doit être appliquée.

Arrivé au mur, l’opération est plus délicate, puisqu’il faut couper les dalles restantes de façon à ce qu’elles puissent rentrer dans l’espace restant. Il faut faire attention à bien prévoir une bordure de vide d’environ 10mm entre la plaque et le mur pour laisser place à des joints de dilatation qui prévoient les distorsions du bois avec le temps. Pour couper, positionnez la dalle à coller sur la dalle adjacente déjà collée, et tracez un trait sur la partie qui dépasse (toujours en prévoyant les 10mm de joint). Enfin, collez la plaque comme les autres, et renouvelez l’opération tout le long des murs.