Le syndic de copropriété peut-il choisir la société de ravalement?


Trouvez un bricoleur pour vos travaux !
SuperMano, partenaire de Travaux.info, met en relation des particuliers avec les meilleurs bricoleurs pour de petits travaux.
C'est parti !

Le syndic de copropriété est l’organisme que votre syndicat de copropriété a mandaté pour exécuter des tâches relatives à l’entretien de votre immeuble. Il est donc responsable pour la mise en œuvre des travaux, et de ce fait pourrait présider arbitrairement à des choix d’artisans. Comme un ravalement est considéré comme gros travaux, il faut voter la décision d’exécuter un ravalement en assemblée générale.

Le syndic de copropriété est mandaté pour entretenir l’immeuble.

Le syndic de copropriété est mandaté par le conseil syndical (composé de propriétaires de votre immeuble) pour entretenir l’immeuble et contracter en lieu et place des habitants. Mais il ne peut prendre de décision importante concernant votre immeuble et son entretien qu’après avoir reçu un ordre du conseil syndical.

Quelle entreprise choisir ?

Le syndic de copropriété est tenu par des spécifications précises.

Le syndic ne peut de toute façon pas imposer arbitrairement un choix, notamment si celui-ci déroge au budget et aux conditions d’expertise prévues.

Ainsi, si votre syndic fait appel à une entreprise prévoyant un devis beaucoup trop élevé, vous pouvez faire appel au conseil syndical, qui reprécisera la demande au syndic.

Si votre syndic a fait appel à une entreprise ne présentant pas les certificats de sécurité nécessaires, ou qui ne propose pas de garantie décennale pour le ravalement par exemple, alors vous pouvez le notifier au conseil syndical, qui rectifiera la mission du syndic.

Le syndic peut donc décider par lui-même de faire appel à telle société de ravalement plutôt qu’à telle autre ; mais cela à la condition qu’il respecte préalablement les exigences que vous avez votées en assemblée générale. En cas de désaccord avec votre syndic, adressez-vous d’abord à votre conseil syndical.

Le syndic de copropriété touche-t-il une commission ?