Comment installer un portail d'entrée ?


Trouvez un bricoleur pour vos travaux !
SuperMano, partenaire de Travaux.info, met en relation des particuliers avec les meilleurs bricoleurs pour de petits travaux.
C'est parti !

La pose d’un portail est un travail ardu qui demande une préparation préalable minutieuse. Pour pose un portail sans mécanisme d’ouverture automatique, voici la procédure à suivre :

Les fondations

Délimiter au sol la distance entre les piliers en fonction de la taille du portail. Il faut compter 1,5 à 3 cm d’écartement pour les gonds (ouverture à 90°) ou de 4 cm minimum pour une ouverture à 180°.

Attention, cet écartement varie par rapport au sens d’ouverture : normalement cela vous est précisé dans la brochure du portail. De plus, les écarts de température nécessitent de laisser 4 à 9 mm entre les vantaux, en tenant compte de l’épaisseur du revêtement de votre portail une fois la finition faite.

Les dimensions des deux piliers sont fonction de la charge à supporter :

  • Pilier de 20/20 pour un portail léger

  • Pilier de 30/30 pour un portail de poids moyen

  • Pilier de 40/40 pour un portail lourd, type métal ou bois massif

La semelle de fondation

Elle va assurer la stabilité des piliers et de l’ensemble de la structure. Il faut compter au moins 50 cm de profondeur sous les piliers plus 10 cm de largeur du pilier. Entre les piliers, compter 30 cm de profondeur pour les véhicules lourds sur 30 cm de largeur.

Une armature métallique enterrée permettra de bien consolider l’ensemble de la structure, qui devra aller d’un pilier à l’autre. Enfin, prévoyez un espace suffisant au sein des piliers afin de pouvoir faire passer un mécanisme d’ouverture, de sonnette ou d’éclairage. Surtout prévoir des blocs de polystyrène dans l’emplacement qui sera réservé aux mécanismes de fixation du portail sur les piliers.

Bien verser le béton préparer dans l’espace prévu à cet effet, en le laissant sécher 2 à 3 jours.

L’installation du portail

Gratter le polystyrène afin de permettre de poser les pattes métalliques aussi nommées pentures. Fixer ensuite les gonds que vous pourrez fixer à l’aide de fil de fer.

Après vous être assuré de la verticalité (avec un fil à plomb) et de l’horizontalité (avec un niveau à bulle), comblez l’ensemble avec du mortier.

Fixer le système de fermeture en bas afin de permettre de verrouiller votre portail.

Fixer les arrêts de portail, qui seront indispensables lorsque que le portail devra rester en position ouverte.

Une telle installation nécessite, en plus des nombreux outils nécessaires, une certaine maîtrise en maçonnerie. L’aide d’un professionnel vous permettra de vous assurer de la viabilité de l’installation et de l’efficience des matériaux choisis.